Evidence-Based Learning at School

L’egaliseur (ou equalizeur) reste sans aucun doute avec la compression dynamique l’un des effets nos plus consequents concernant le mixage audio.

L’egaliseur (ou equalizeur) reste sans aucun doute avec la compression dynamique l’un des effets nos plus consequents concernant le mixage audio.

Si le principe reste assez simple a comprendre (apres tout, il s’agit simplement d’un effet permettant de regler la quantite de basses, de mediums, d’aigus…), bien choisir et regler un EQ reste quelque chose de bon nombre plus complexe.

Faut-il regler comme ceci la EQ ?

C’est notamment Afin de ca que les debutant en mixage ont tendance a se rabattre via des reglages de type « ajoutez +3 dB a 200 Hz pour tel ou tel instrument » qu’ils peuvent lire sur Internet ou ailleurs.

Malheureusement, c’est le meilleur moyen d’effectuer une mauvaise egalisation.

Et qui evoque mauvaise egalisation, dit un mix qui ne sonne jamais « pro ».

C’est pourquoi j’ai redige ce guide complet sur l’egalisation, en partant du basico-basique mais en integrant egalement tout un tas de remarques et d’astuces qui vous assisteront a y voir plus net concernant l’utilisation des egaliseurs durant le mixage.

Sommaire de l’article :

Qu’est-ce que l’egalisation ?

Tout d’abord, je vous propose de prendre le temps de comprendre vraiment ce qu’est l’egalisation et ce a quoi ca sert.

Une definition de l’egalisation

L’egalisation reste bien simplement votre effet permettant d’attenuer ou d’amplifier quelques frequences d’un signal audio.

Prenons un exemple, avec un egaliseur (hardware ou logiciel), Cela reste possible d’augmenter la quantite de basses d’une piste audio. Ou encore, d’eliminer totalement les frequences aigues.

Plus concretement, si l’on regarde a quoi ressemble le spectre de frequences d’une note jouee dans 1 synthetiseur, on va obtenir quelque chose tel ca :

Comme vous pourrez le voir, on retrouve votre pic de frequence par rapport i  la note que l’on a jouee (200 Hz), qui est votre qu’on appelle la fondamentale — et un certain nombre d’autres pics de frequences, qui correspondent a ce qu’on appelle nos harmoniques.

Ce seront surtout les harmoniques qui permettront de differencier nos instruments des uns des autres, puisque suivant l’article harmonique, le timbre de l’instrument sera different.

Avec 1 egaliseur, on va tout simplement pouvoir jouer dans l’article navigare fino al sito web harmonique du signal, en amplifiant ou en attenuant quelques frequences.

Si maintenant on regarde le spectre de frequences d’un coup de cymbale, on constate qu’il s’agit plutot de bruit (il n’y a aucune frequence fondamentale et d’harmoniques qui ressorte de facon reguliere) — toutefois, Le concept reste le meme : le signal possede de l’energie sur une certaine bande de frequences.

Ca veut penser qu’avec 1 egaliseur, on peut egalement affecter la texture de l’instrument.

Plus concretement, l’egalisation va nous permettre de controler et d’ajuster le timbre de n’importe quel enregistrement audio.

A quoi sert l’egalisation durant le mixage ?

Pour se servir de convenablement un egaliseur au cours du mixage d’un morceau, Il semble important de comprendre dans un premier temps votre qu’il est possible de faire avec.

Il y a quatre utilisations possibles d’un EQ, que l’on pourrait regrouper en deux categories :

  • l’egalisation corrective : « je corrige un probleme » ;
  • l’egalisation creative : « je rends ma piste audio plus interessante ».

Utilisation #1 : Corriger un probleme avec un EQ

Pour moi, l’interet premier de l’egalisation, c’est de i?tre capable de corriger les problemes de frequences que l’on peut entendre dans un enregistrement.

Par exemple, dans n’importe quel enregistrement ou limite, il y a des problemes : parasites electriques/electroniques, resonances liees a l’acoustique une piece ou du microphone, mauvais equilibre des frequences car le microphone etait mal place…

Tout i§a, on va pouvoir le corriger avec un egaliseur.

En outre, il y aussi ce que j’appellerais « nos trop-pleins d’energie » : suivant l’enregistrement, il est possible que diverses bandes de frequences ressortent trop serieusement. Ce n’est nullement necessairement un probleme a proprement parler, mais c’est quelque chose que l’on attenuera avec 1 EQ durant le mixage.

Attention toutefois : l’egaliseur n’est pas un outil magique. C’est-a-dire qu’il ne va jamais creer et cela n’existe gui?re.

De meme, l’integralite des problemes ne sont nullement corrigeables aussi facilement : si votre enregistrement est teinte par un bruit de fond important impactant la totalite du spectre de frequences, il sera impossible de retirer ce bruit en totalite.

Astuce : faites en sorte d’obtenir les meilleurs enregistrements possibles avant de vous lancer dans le mixage. L’egalisation de ces pistes en sera largement facilitee…

Utilisation #2 : Faire ressortir les aspects positifs d’une piste

Une autre utilisation des egaliseurs consiste a faire ressortir les points que l’on kiffe dans un enregistrement audio.

Imaginons comme que l’on souhaite egaliser une piste de grosse caisse.

Apres avoir ecoute la piste, on se evoque que c’est plutot bien, mais que les jolies frequences basses qui contiennent une grande partie du punch de l’instrument ne semblent gui?re assez mises c’est parti.

Eh beaucoup, avec votre EQ, il faut aller amplifier les frequences correspondantes Afin de reequilibrer le spectre de frequences d’une piste par rapport i  votre que l’on desire en faire dans le mix.

Pour ce genre d’egalisation additive, n’hesitez nullement a choisir des plugins inspires des egaliseurs analogiques Afin de environ couleur musicale (tel celui-ci de chez PSP)

Utilisation #3 : Separer des instruments dans le mix

Mixer votre morceau consiste principalement a Realiser en fai§on que l’integralite des pistes (instruments, voix, samples…) soient equilibrees en termes de frequences.